Menu icoMenu232White icoCross32White
lci on joue, ici on prie !

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

lci on joue, ici on prie !

Les patronages reviennent a la mode. Celui du Bon Conseil, à Paris, aujourd’hui dirigé avec intelligence et dynamisme par l’abbé Vincent de Mello, est toujours resté vivant depuis sa création en 1884. De tels patronages ont assurément un rôle à jouer dans une société on se distend le lien social. Reportage.

Le lieu est immense. Nous sommes au coeur de l'ancien carmel de la rue de Lapparent, dans le 7ème arrondissement de Paris. Le calme règne en ce début d'après-midi, mais les nombreux dessins sur les murs trahissent la présence d'enfants tout au long de la semaine. Le directeur du patronage du Bon Conseil, l'abbé Vincent de Mello, nous accueille.

Les manches sont retroussées, 1a poignée de main ferme et le pas vif : il nous entraine à sa suite, intarissable sur I'histoire et le rôle de ce patronage.

Le terrain de football est la première étape de la visite. Quelques jeunes sent d’ailleurs en train de jouer, la balle au pied. L'abbé de Mello pointe du doigt des fenêtres, qui bordent 1e terrain : « c’est ici que vivent les jeunes éducateurs, en communauté, commence-t-il. C’est logement gratuit contre service. Cela permet d ’assurer une stabilité dans la présence des éducateurs »

Pour être éducateur au Bon Conseil, le foyer demande un certain volume horaire hebdomadaire de services, ainsi que de week-end et de vacances à donner, sans oublier des réunions auxquelles il faut assister.

Et pour cause: avec 3200 adhérents et des activités aussi variées que du karaté, de la danse, des jeux et des goûters, l'aide des éducateurs est primordiale. L'abbé de Mello insiste sur l’accompagnement de son patronage : "Nos plus jeunes adhérents out 6 mois. Nous avons des enfants qui ont commencé en halte-garderie et qui sont maintenant éducateur." (...)

L’une des vocations du Bon Conseil est aussi d’aider les autres structures éducatives à "muscler leur dispositif." Pour lier le jeu et la foi, 1a détente et le travail, les plus jeunes adhérents et les éducateurs plus âgés, 1a méthode tient en un seul mot qui est ici un projet : la RESPONSABILITE. (...)

Un centre de formation a d'ailleurs été créé. (<- C'est NOUS !)

Extrait de La Nef n°306 Septembre 2018 - Par Gabriel ALTAR

#Education #Formation #FormerLesEducateurs

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus